53 jours: une journée d’octobre

Lundi, 15 octobre 2017. Il y maintenant plus de deux mois que j’ai quitté le monde du travail, que j’ai pris une retraite du rat race. Je suis tellement plus serein! Voici ce que j’ai fait aujourd’hui:

6:30. Je me réveille à la même heure qu’avant. Je suis un oiseau de nuit qui se lève tôt. Pas grave, je prends toujours une sieste réparatrice en début d’après-midi. Comme avant, je débute ma journée par une pratique musicale, pendant que ma douce prend sa douche. Après, c’est 30 minutes de café et de jasette, et ensuite, je lis les nouvelles, je consulte la bourse, lis des blogues, pendant que Mlle Jennie déjeune. Moi j’ai jamais été fort sur le déjeuner.

7:30. Journée d’automne magnifique, aujourd’hui. Comme j’ai pris la résolution d’augmenter mon nombre de pas quotidien à 10,000 sur une base annuelle, je marche beaucoup. J’accompagne donc ma compagne à son travail. Au retour, je reviens par le parc linéaire qui longe la rivière. Les feuilles commencent à rougir, le soleil est encore faible mais ce sera une journée parfaite comme je les aime: fraîches le matin et chaudes en fin de journée. C’est le moment de la journée où, je crois, je réalise le plus ma chance: pendant que les gens vont travailler, je retourne tranquillement chez-moi. Je les ai vus, tantôt, dans leur voiture ou dans l’autobus. C’était moi il y a pas si longtemps.

9:00. Après quelques lectures aléatoires de blogues et de nouvelles et avoir fait quelques leçons d’italien (j’apprends afin d’avoir des bases suffisantes dans quelques langues en prévision de notre voyage de 6 mois en Europe cet hiver!), je consacre 30 minutes à mon projet de site Web relié à Chasseurs de Rabais pour terminer un truc sur lequel je travaillais hier. C’était dimanche, mais il pleuvait, alors j’y avais consacré une couple d’heures. Aucune idée si ça va mener à quelque chose. On verra bien.

9:30. Je vais faire un tour de vélo, je glande un peu. Je passe par le jardin communautaire et je jase avec une dame qui fait le ménage de son jardin. La récolte a été bonne? Pas pire, les mouches à carottes ont fait des ravages, les tomates étaient belles par contre. Ah ouais? Moi c’est le contraire, avec toute la pluie qu’on a eu, j’ai eu du mildiou dans mes tomates. Fait beau hein? L’été a été pas terrible, mais on se reprend! J’adore les petites vieilles sympathiques qui jardinent.

11:00. Je travaille à fabriquer un pergola pour la cour, au fond, là où c’est le plus ensoleillé. J’aime les projets manuels, particulièrement pour l’extérieur car j’aime être dehors, mais je n’avais pas beaucoup de temps avant. Ça n’avance pas très vite, même si j’ai du temps. Il faut dire, je suis toujours en pause. Justement, avant de dîner (le ciel s’est assombri), je joue un peu de musique.

12:30. Je vous dirais bien: je lunch avec un ami de longue date, ou avec des anciens collègues sur une terrasse animée pleine de jolies dames devant une bonne bière, mais bon. La vérité, c’est que je dîne seul (des fois, pas souvent, je ne dîne pas seul) avec un lunch préparé d’avance, des restants de la veille. J’aime pas assez cuisiner pour me faire à manger deux fois par jour et si je n’ai pas un repas préparé, je me connais, je vais juste grignoter. Alors quand on fait à souper, on s’arrange pour avoir du surplus, comme avant.

13:00. Merde, je voulais aller courir, d’où sort cette pluie, il faisait beau il n’y a pas une heure. J’ai le goût d’aller dire à la vieille du jardin communautaire que finalement, c’est un automne pourri, mais j’imagine qu’elle n’est pas restée bêtement sous la pluie. Bon, je sors de la levure de boulanger du congél et je vais faire une sieste. J’aime les siestes. J’aimerais avoir un chat ou un chien qui ferait la sieste avec moi, quand Mlle Jennie n’est pas là. Tant pis. Demain, si elle peut, je vais aller la chercher au travail en auto pour dîner et on fera une mini-sieste ensemble. Avant ou après le café du midi?

13:30ish (j’ai pas regardé l’heure, mais j’ai pas dû dormir si longtemps, quand je fais ça je me sens tout bizarre). Il mouille encore. Je vais écouter un épisode de Doctor Who, que j’ai recommencé depuis le premier épisode de la nouvelle génération. Pour la troisième fois. Je m’ennuie de Rose Tyler, que voulez-vous. Exterminaaate!

14:30. Tiens, il ne pleut plus. Je prépare une batch de pâte à pizza: ce soir, je fais de la pizza. Avec la sauce des tomates et du basilic récoltés cet été. Je fais quatre boules, je vais en congeler trois. Je ne cuisine pas tous les soirs. Mlle Jennie aime cuisiner. Moi, moins, j’aime mieux faire les trucs à côté: pain, yogourt, etc. Mais comme j’ai plus de temps qu’elle, je prépare les repas trois fois par semaine et je suis en charge d’avoir des restants pour les lunchs. Ce soir c’est mon tour. Quand c’est elle qui cuisine (le mardi), je vais parfois la chercher au travail, même si c’est à seulement 3 km. Le vendredi, si on soupe à la maison, on cuisine ensemble. Cute hein?

15:00.  Le soleil est revenu! Je peux aller courir finalement! Mais finalement, je fais mine de travailler dans le jardin.

15:30. Il fait chaud, mine de rien. Je m’écrase dans mon pergola en devenir. Ça va être beau (un jour). J’ai apporté mon Kindle, mais je caillais déjà après 10 minutes, je lisais une suggestion de Bill Gates, ça parle de tennis, mais pas vraiment. Je suis un somnelegeriste: je lis en dormant. Je lis quelques paragraphes, je tourne virtuellement les pages, mais je n’ai rien lu. Va falloir que je recule d’une couple de pages, je pense que je suis au même point qu’hier soir finalement.

16:00. Ah oui, je voulais réessayer cette expérience, le Black Fire Snake.  La dernière fois, c’était décevant. Je vais avoir de la misère à impressionner mes neveux avec ça. Je vais essayer avec plus d’alcool. Au pire j’essaierai la version avec de l’acide sulfurique, mais la première version me semble plus… naturelle. Finalement, c’est encore à travailler. Le voisin qui venait d’arriver du travail me regardait d’un regard étrange. T’as jamais vu quelqu’un essayer de faire sortir un serpent carbonisé d’un tas de sable ou quoi? D’ailleurs, Mlle Jennie doit arriver bientôt, elle aussi.

17:00. Mlle Jennie est arrivée! Notre nouvelle tradition, c’est de prendre l’apéro tous les lundis. Comme ça, les lundis, c’est un jour spécial. Surtout pour elle: moi lundi, mardi, dimanche. Ça me mêle et en plus, ça change tout le temps. Je me mets des repères temporels. Après ça, on jeûne jusqu’au vendredi. Faut pas abuser.

18:00. Je prépare la pizza. Ma pâte, ma sauce, et une partie de mes légumes: poivrons, tomates, champignons. On fait végé ce soir. Sérieux, elle est bonne ma pizza, devriez voir la croûte. « Car c’est dans la croûte qu’on voit la pâte » (ou c’était le contraire?).

19:30. Le souper est fini, la vaisselle lavée. On va jouer de la musique chacun de notre bord, et on finit ça en pratiquant une couple de pièces ensemble. Demain après-midi, j’ai mon cours. Mes affaires avancent bien. Je prends de l’avance (sur quoi, je ne sais pas), cet hiver je ne pourrai jouer pendant 6 mois ! Apporter une contre-basse en avion, c’est peu pratique.

20:30. On est à moitié morts: c’est fatiguant, jouer de la musique. On va écouter un épisode d’une nouvelle série britannique gothico-neo-noir-victorienne-dickensienne. On aime ça, les séries gothico-neo-noir-victorienne-dickensiennes, même si on a peut-être un peu inventé la catégorie. On se comprend.

21:30. Mlle Jennie s’en va lire. Je perds mon temps sur le Web, je fais une couple de leçons d’italien, je m’occupe de mes champignons au sous-sol, je lis des nouvelles financières, je lis un peu de mon essai sur le tennis (ça parle notamment de Federer, et non de physique, malgré le titre. Mais ça je le savais avant de débuter). J’en fais des choses en 45 minutes.

22:15. Mlle Jennie s’en va se coucher. Je vais la déranger un peu. Juste un peu.

23:00. Je continue une expérience avec Mechanical Turk d’Amazon. Je veux voir s’il y a moyen de faire près du salaire minimum avec ça, comme travailleur. À date ça n’augure pas très bien, mais c’est presque de la méditation: je fais le vide pour évacuer le stress de la journée. (C’tune joke, j’ai pas de stress à évacuer). Entre deux sondages (le premier payé 0.40$, le deuxième 3$), je termine cet article de mon nouveau blogue: « 52 semaines après la liberté professionnelle ». Mon article s’intitule: semaine 12: une journée d’octobre. Je n’ai pu le temps d’écrire un article par jour, alors j’ai changé un peu la formule. De toute façon je radote.

Bon, je vous ai raconté une journée platte, je le sais. Je voulais pas que vous soyiez envieux. Si tout le monde faisait comme nous, ça ne marcherait pas, après tout. Demain, vous irez travailler, et tout se passera bien… pour moi.

23:45. Je pèse sur Publier et je vais me coucher.

3 réflexions sur « 53 jours: une journée d’octobre »

  1. MrJack,
    Excellent texte. J’ai aimé le lire. Bizarrement ça m’a fait pensé à du Stephen King dans la forme et le style… surtout la partie avec la ptite vieille qui jardine! J’ai vraiment embarqué dans l’histoire lol
    Peut-être pourrais-tu consacrer du temps à l’écriture d’un roman gothico-néo-noir whatever…

    De l’acide sulfurique et du sucre… hummm intéressant. Je vois que tu t’intéresses au même genre de niaiseries que moi. Connais tu « King of random » sur YouTube? Il fait des tas de trucs comme ça.

    Quand à mechanical turk, connais-tu Fiverr? Ça serait plus facile d’aller chercher le salaire minimum là. Les tâches coûtent minimum 5$ US.

    La journée que tu décris me semble intéressante

    J'aime

    1. Imagine si la vieille était dans un jardin communautaire dans le Maine! 🙂

      Je ne crois pas être tombé sur King of Random, mais je vais y porter une attention plus grande. Effectivement ce sont des affaires qui m’intéressent 🙂

      J’ai vu Fiverr pour après l’avoir lu sur ton blogue. Je trouve ça intéressant autant comme employé qu’employeur, tout comme Mechanical Turk au fait. Reste qu’à date, de mon expérience très préliminaire de Turk, c’est pas si mauvais, mais je n’ai pas encore calculé un vrai taux horaire de façon réaliste. C’est quand même intéressant juste pour comprendre comment ça marche réellement et avoir des idées d’utilisation que les gens en font, peut-etre que j’y ferai appel dans le futur pour outsourcer, qui sait.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s