56 jours: se laisser tenter par les taux avantageux de Oaken?

Oaken Financials, cette division de Home Capital qui connait présentement des difficultés pour des allégations d’avoir caché de l’information aux actionnaires relativement à des fraudes commises il y a quelques années, a récemment augmenté plusieurs fois ses taux d’intérêt dans ses comptes, y compris les certificats de placement garantis.  Continuer à lire … « 56 jours: se laisser tenter par les taux avantageux de Oaken? »

57 jours: bilan du mois de Mai 2017

Le mois de mai aura été, côté bilan, sans histoire. Bien que les indices boursiers canadiens aient été légèrement en baisse, ceux des États-Unis ont connu une bonne hausse, mais simultanément le taux de change a été défavorable, de sorte que mon rendement est carrément nul. Si j’avais été à la retraite ce mois-ci, en tenant compte de l’inflation, mon portefeuille aurait été en légère baisse. Continuer à lire … « 57 jours: bilan du mois de Mai 2017 »

58 jours: les jobs du futur et le revenu minimum garanti

Selon certains experts, 50% des emplois actuels seraient automatisables. On peut penser qu’une bonne partie seront remplacés par de nouveaux emplois, en technologie ou dans les loisirs, en culture, et dans tous ces secteurs où la machine n’excelle pas. L’inévitable question se pose: qu’arrive-t-il à ces gens, aux 50% qui occupent des emplois robotisables?

Soyons directs: une bonne partie de la population n’a pas la capacité de devenir ingénieur, médecin ou acteur. On a beau investir en éducation tant qu’on voudra, il restera toujours un grand pan de la société qui sera sans emploi si on ne leur offre pas un travail relativement simple à accomplir, qui ne nécessite pas de connaissances intellectuelles ou de talents particuliers.

Continuer à lire … « 58 jours: les jobs du futur et le revenu minimum garanti »

59 jours: à la recherche d’idées inusitées pour économiser

Chaque fois que je vois dans mon fil de lecture un article de type: « 10 idées pour économiser », je l’ouvre un peu naïvement avec l’espoir d’y découvrir une idée nouvelle, à laquelle je n’avais pas pensé. Mais généralement, on y retrouve les mêmes banalités qui sont probablement déjà évidentes pour nous tous: planifier ses déplacements, éviter le café du matin au Starbucks, baisser le chauffage l’hiver, se débrancher du câble, faire ses lunchs, etc.

Alors je me suis dit: partons à la recherche d’idées qu’on entend moins souvent et voyons si parmi mes (quelques) lecteurs il y a d’autres idées qui émergent!  Continuer à lire … « 59 jours: à la recherche d’idées inusitées pour économiser »

60 jours: si la règle du 4% n’est pas assez prudente, quel taux le serait?

L’une des question les plus importantes quand vient le temps de prendre une retraite, anticipée ou non, c’est de savoir combien d’argent l’on doit avoir accumulé. C’est d’ailleurs un sujet abord récemment par Blogueur Masqué. Une réponse de type « règle du pouce » apportée à cette question importante est la règle du 4%, qui se traduit aussi par son équivalent du 25x: vous avez besoin de 25 fois vos dépenses à la retraite. Si vous investissez ce montant avec une exposition suffisante aux actions (disons 60% et plus), vous avez de bonnes probabilités de ne jamais manquer d’argent. Mais ce n’est évidement pas une garantie.  Continuer à lire … « 60 jours: si la règle du 4% n’est pas assez prudente, quel taux le serait? »

61 jours: peut-on se fier à nos prédictions?

Quand on prépare un plan d’indépendance financière, on doit à un moment ou un autre émettre des hypothèses: croissance de nos dépenses, de nos revenus, de notre rendement. J’ai retrouvé un fichier Excel de 2004 (j’avais alors 29 ans) dans lequel je faisais mes prévisions à partir d’hypothèses. Je n’avais pas touché ce fichier depuis.

Les chiffres se rendaient jusqu’à l’âge de 37 ans, car c’était mon plan initial. Mais j’ai allongé les projections en faisant du copié-collé des formules jusqu’à aujourd’hui. Les résultats m’ont étonné !

Continuer à lire … « 61 jours: peut-on se fier à nos prédictions? »

62 jours: des potagers, des champignons et des choses qui poussent et grouillent

Cette année, notre potager doublera de surface.

J’ai toujours aimé voir la vie évoluer. Quand j’étais gamin, je m’étais constitué une fourmilière dans un contenant en verre. J’étais allé chercher la reine dans un boisé sablonneux. J’ai aussi eu une pouponnière de guppies, fait l’élevage de tétards dans des glacières, d’escargots, j’ai cultivé des lapins et élevé des laitues, j’ai fait pousser des nénuphars, je me suis récemment lancé dans la culture des champignons (j’en ai récolté 13 kg depuis le mois de janvier!), j’ai fait pousser des tomates et des fèves dans mon sous-sol avec un système hydroponique et des lampes au sodium, j’ai eu un théier, un caféier, des bananiers qui ont produit des centaines de bananes grosses comme une épingle, une plante d’ananas tellement grosse qu’elle occupait le quart du salon, un baobab (qui n’a jamais conquis ma planète), une dizaine de bonsaï… j’ai fait de la bière, du yaourt, du levain, du fromage, du cidre et je vais me lancer cet été dans la sauce soya maison. Continuer à lire … « 62 jours: des potagers, des champignons et des choses qui poussent et grouillent »