32 jours: les dividendes, le revenu rêvé?

Je ne suis pas spécialement ou principalement un investisseur attiré par les dividendes, mais je possède quelques titres dont le principal attrait est leur taux de dividendes respectables: notamment des banques canadiennes et des télécoms. Toujours plaisant de recevoir un revenu chaque trimestre, qui s’ajoute à son compte et qui, après un temps, donne l’occasion d’acheter un nouveau titre! Étant donné son traitement fiscal bien particulier, il y a une situation rêvée pour les dividendes, et ce sera bientôt mon cas: pour investir de l’argent à l’extérieur de comptes enregistrés (CELI ou REER) dans un contexte de faibles revenus.  Continuer à lire … « 32 jours: les dividendes, le revenu rêvé? »

33 jours: l’achat en gros

L’un des mystères qui me reste à percer au niveau des économies, c’est celui de l’épicerie. On ne peut pas dire qu’on a trouvé encore la recette qui réduirait de façon substantielle notre facture d’épicerie (qui oscille autour de 130$ par semaine pour deux personnes) et ce, malgré nos efforts en ce sens. L’une de nos plus récentes tentatives a été de s’abonner à Costco: beaucoup de mes collègues ne jurent que par ça, même Mr. Money Mustache en parle sur son blogue. Malgré mon aversion pour ce genre d’endroit, nous avons testé en s’abonnant il y a environ deux ans. Quel bilan en tirer?

Continuer à lire … « 33 jours: l’achat en gros »

34 jours: trois erreurs statistiques fréquentes commises par les investisseurs actifs

Faites ce que je dis, pas ce que je fais: bien que je sois convaincu que la plupart des gens sont mieux servis par une approche d’investissement passive, fondée notamment sur des portefeuilles simples utilisant des FNBs à faible frais de gestion, je suis coupable de sélectionner moi-même mes titres à l’occasion, d’une part parce que ça m’intéresse et d’autre part parce que je ressens un certain thrill à le faire. Ceci dit, beaucoup le font pensant battre les marchés. En tentant de battre les marchés, ils commettent alors des erreurs fréquentes qu’on pourrait rattacher aux fondements de la démarche scientifique.

Continuer à lire … « 34 jours: trois erreurs statistiques fréquentes commises par les investisseurs actifs »

35 jours: les plus meillleurs billets de la communauté

Comme je l’ai fait auparavant, voici quelques articles que j’ai lus récemment et appréciés de notre petite communauté francophone sur le sujet de l’indépendance financière. De belles lectures à faire par ce vendredi de congé pluvieux !

Continuer à lire … « 35 jours: les plus meillleurs billets de la communauté »

36 jours: le point tournant (la suite) et les grandes économies

Je vous ai raconté dans un billet précédent mon point tournant: ce moment où j’ai fait de grands changements dans ma vie qui m’ont mené à mon projet d’indépendance financière.

Comme je vous l’ai raconté, le toit de ma maison s’effondrait littéralement et je n’avais pas les moyens de payer la facture. Dès que je sortais la tête de l’eau, une tuile s’abattait sur moi, et hop, une réparation imprévue: l’épargne, ça sera pour une autre fois !

Comment faire une différence dans ma vie financière pour arrêter d’être stressé avec l’argent?
Continuer à lire … « 36 jours: le point tournant (la suite) et les grandes économies »

38 jours: résisterez-vous au chant des sirènes?

Épargner, investir et optimiser est la partie facile pour qui a une marge de manœuvre financière. Apprendre sur les FNB, les frais, les types de placements, les comptes CELI, REER, l’impôt et tutti quanti? Fastoche. Ré-apprendre à réparer, faire des choses soi-même, cuisiner, apporter son lunch au bureau plutôt que d’aller au restaurant, courir les rabais? Un jeu d’enfant. Patienter pendant 10 ou 15 ans? Y’a rien là!

Résister aux sirènes? Oh shitContinuer à lire … « 38 jours: résisterez-vous au chant des sirènes? »